jeudi 25 mai 2017

Ce désir d'enfant qui n'arrive pas...

Hello ^^

Je profite d'avoir du temps devant moi pour fignoler cet article. En ce moment, je ne sais pas ce que j'ai mais je suis fatiguée. Et je suis enlisée dans une désagréable impression d'être blasée de tout ce qui fait que je déserte tout ce qui n'est pas ménage et obligation (bon ok j'avais pas mal de retard, comme d'habitude! XD) J'ai également eu quelques inquiétudes familiales qui ont relégués les "loisirs" au second plant. 

En parlant loisir, je suis allée à Bruges avec mes collègues de travail la semaine passée et j'ai pris pleins de photos que je compte montrer ici une fois importée sur mon ordi. 


Voici un moment que cet article me trotte dans la tête. Je suis loin de la crise des trente ans mais fort est de constater que je suis dans la tranche d'âge que la norme aime asticoter: les 25 - 35 ans. Oui si tu n'as pas d'enfants tu passes pour un raté.

D'autant plus que j'ai la situation parfaite pour avoir droit au fameux :" Mais... pourquoi tu ne fais pas de p'tit? " il faut dire que j'ai le cumul gagnant: un mari avec 4 ans de mariage derrière nous, la maison, le travail stable, le chien et un utérus théoriquement fonctionnel. Il me manque juste le Saint CDI pour clôturer ce tableau idyllique.

Donc "on" s'attend à ce que je me décide à fabriquer un "mini moi"

Le hic?

Plus le temps passe et moins j'ai envie d'avoir des enfants. Moins NOUS AVONS envie... car dans ce cheminement nous sommes deux. Luc semble avoir autant de motivation que moi.

Et dire qu'il y a 10 ans j'en voulais tellement, tellement... j'étais tellement dingue de mon homme que c'était pour moi la manière la plus flagrante de lui montrer mon amour. Bon, j'aime toujours mon homme sinon je ne l'aurais pas épouser ;) je l'aime encore plus. En fait.

Pourtant c'est en apparence facile de faire des enfants, ça fait même un bout de temps que je maîtrise le mode d'emploi.

Mais je n'ai pas ce déclic, cette envie, ce besoin... et même la sacro sainte horloge biologique qui est censée te mettre sur la voie me semble en panne. Ne me dites pas que c'est un de ses modèles désuets qu'il fallait remonter tout les soirs?


Comment ai je pu passer d'une envie quasi viscérale à un néant total? Bien sûr j'ai mûri,  je ne suis plus celle que j'étais à l'aube de mes 20 ans. Et j'ai traverser des épreuves comme tout le monde. Mais... quoi? Pourquoi? I don't know.

C'est pas compliqué,  bien que mon désir de maternité semble être aller voir chez les autres si on y était bien, ça ne m'empêche pas de me réjouir pour les autres, de gagatiser devant un nourrisson et sourire aux progrès de ces petits bouts d'hommes ou de femmes.

Mais dès qu'on me demande si je suis la suivante, rien ne va plus! Le stress et l'angoisse montent, j'ai le cœur qui bat trop vite et trop fort, j'ai l'impression d'étouffer.  J'ai envie de prendre mes jambes à mon coup. Et cette société qui aime répéter que sans mômes,  tu n'es pas "une vraie " femme...

Je suis fille unique et mon entourage proche n'attend que ça, leurs petites allusions se font plus présentes, plus insistantes et se font sous la forme de petites piques. Limite j'ai l'impression que je devrais en faire pour eux.

Et, à contrario, j'ai encore plus peur de la pression familiale pendant la grossesse et après. Je reçois déjà pas mal de "conseils" et de commentaire pas toujours gentils ou bienveillant (voir vraiment déplacés ou incorrects). Pour être sincère, j'ai déjà des appréhensions maintenant mais j'avoue que penser à après... me donne des sueurs froides.

Mais tout ses gens qui jugent ou même mes parent, ils ne seront pas la pour les nuits pourries, les maladies... avec un bébé il n'y a pas de service après vente, pas moyen de le repousser d'ou il vient. Il y a la un caractère encore plus irrévocable que l'adoption d'un petit ou grand animal à quatre pattes.


J'en suis au point de songer sérieusement à voir un psychologue,  tellement j'ai l'impression d'être anormale.

Et pourtant je suis super heureuse dans ma vie, ça roule comme je veux,  j'ai un travail que j'adore et ma responsable adore les bébés.

Quand à Luc, l'homme, il est épargné par toute cette pression. On ne lui demande pas si sa machine fonctionne,  s'il sait comment on fait les bébés. S'il reste bien démuni face à mon mal être, il est la pour moi et m'assurer qu'un enfant n'est pas la clé de son bonheur,  puisqu'il souhaite vivre heureux avec moi. Et il ne se sent pas castré et n'est pas spécialement attiré par la paternité. On lui fiche bien plus la paix.

(Mais quand je vois ce qui s'est passé à Manchester... je n'ai peut être pas envie de mettre un enfant au monde, dans ce même monde qui tourne sot...) 

Pour moi, il a quelque chose de cassé quelque part en dedans de moi... et vraiment tout au fond ça me fait un peu mal.

D'être différente malgré moi.

Et toi, qu'en penses tu? C'est moi qui suis défaillante ou pas?


(Oui, oui, la fille est absente depuis plus d'un mois et elle revient avec un truc à te plomber le moral... J'en avais marre que cet article moisisse dans mes brouillons)

Des bisous et une bonne fin de semaine (on annonce du beau temps, je suis contente, je vai ressortir ma crème 50+) 




mercredi 26 avril 2017

Crash test: Red Hair de Colorista

Hello ^^ 

Fort est de constater que pour certaines choses, je suis un mouton! Bien que je ne sois pas très fan de la marque l'Oréal (ils commercialisent en Chine et là bas le test sur les animaux est obligatoire, ce qui frustre pas mal certaines de mes convictions...) j'ai terriblement été tentée par leur toute nouvelle gamme de coloration pour licorne: Colorista. Et bien évidemment, j'ai été faible!


Dois-je vraiment expliquer l'engouement? Des couleurs hors normes, disponibles à prix raisonnable? Ce que je trouve bien, c'est que ça va peut être décoincer du fion la populace belge et française, très "bouche pincée" lorsqu'il s'agit de sortir des normes et de faire des remarques trèèèèèès intéressantes quand tu te promènes avec des tifs rouge, vert ou bleu. 

Bref.

Revenons dans le vif du sujet.



Bien évidemment, au vu de ma couleur de cheveux, je n'allais pas tester le vert ou le teal de la gamme. (Le vert est ca-non! Le gris aussi d'ailleurs!) J'ai donc longuement hésité entre le burgrundi et le rouge et j'ai donc embarqué une boite de ce dernier. En ayant peur que ce ne soit un rouge du style "rouge pompier" super flash!

(Je sens que je viens de trouver l'endroit idéal pour toutes mes photos: ma salle de bain!)

Cette boite contient un tube de 80ml, deux paires de gants beaucoup trop grandes et donc inutiles pour moi (j'ai donc pris une paire de gants hors de ma boite pour aller bosser) ainsi que le papier avec les explications. Cela m'a coûté 8,50 € soit un peu plus cher que mon Rubine de Lariché Direction (contenance un peu plus élevée: 88ml), que je paye 7,90€ sur le site Colora Mania (sans les frais de port).


Il est bien spécifié qu'il faut appliquer la coloration sur cheveux propres et sec, dans l'idée de patouiller dans la couleur mardi, j'avais lavé mes cheveux lundi. Mais j'ai bosser mon mardi après midi! Il est recommandé d'étaler la couleur en se servant de ses mains.  Sur la boite, ils disent que ça tient 2 semaines mais faut pas s'y fier: ça tient de 7 à 15 shampoings, ce qui n'est pas du tout pareil. Si, comme moi, tu te laves les cheveux une fois par semaine, tu risque bien de tenir au moins un mois! 

Ma couleur avant coloration

Il est également noté que plus tu es claire de cheveux, plus la couleur est intense et dure longtemps. Si tu es très blonde ou si tu as les cheveux décolorés et que tu comptes faire ça pour un week-end, tu risques bien de finir avec une  mauvaise surprise!  Tourne toi plutôt vers les couleurs one day (en spray) ou vers des pastels qui s'affadissent et disparaissent plus rapidement.



La couleur du produit est d'un très beau rouge sang frais. D'ailleurs la texture est un peu plus épaisse sans être trop épaisse et c'est plus simple pour ne pas en foutre partout, comparé aux LaRiché, qui sont un peu plus liquides. (Et je ne parle pas des Crazy Color qui, pour le coup, sont trop liquides!)



L'application se fait facilement pour le coup et s'étale plutôt bien. Je n'ai, comme d'habitude, pas suivi les instructions. Il est conseillé de faire mèche par mèche mais j'ai d'abord insisté sur les racines (au vu de la repousse) puis j'ai enduis les longueurs, enfin, celles qu'il me reste ;)  Le temps de pose est de 15 à 30 minutes mais j'ai laissé poser presque une heure pour que la couleur soit plus foncée et s’imprègne mieux. 

Il m'a fallu la totalité du tube mais j'ai préféré tout utiliser pour être sure que les cheveux soient bien imprégnés. (Et je ne sais pas si ça se garde d'une utilisation à l'autre...)
 
Tu remarqueras que j'ai un véritable don pour colorer mes oreilles et ma peau en même temps que mes cheveux. Surprise pour moi, en utilisant le bête pain de savon Mildeen de chez Aldi, ça part très bien! Et ça, je te jure que ça me change! 

Le rinçage est tout aussi "facile" que pour les autres, l'eau s’éclaircit un peu plus rapidement. Par contre, t'as juste l'impression d'avoir commis un meurtre dans ta baignoire!  

Une fois rincé et les cheveux essorés ça donne ça (j'ai pas pu faire de photo en extérieur au soleil: il pleuvait! Drôle de temps que celui que nous subissons pour le moment! Vent-nuages- pluie-soleil...)


J'ai ensuite fini au sèche cheveux: 



Un avant-après (je n'ai jamais autant fait de trucs dans mes cheveux que depuis qu'ils sont plus courts!)



Ce que la photo ne montre pas bien, c'est la différence entre le haut de mes cheveux (repousse depuis quelques mois) et, +- à la moitié, c'est plus foncé car j'ai des restes de ma colo permanente rouge. 

La différence avec le Rubine est également plus légère: le Rubine est un peu plus foncé et tire vers le rose fushia foncé en délavant. A mon avis, celui-ci va partir vers le rouge néon. Je vais devoir être vigilante au niveau des soins repigmentants. De plus, il ne prends pas super bien aux racines, l'autre est plus couvrant! 

Le #REDHAIR laisse les cheveux super doux, par contre ;) 

Je ne pense pas que je le rachèterai (ou alors en dépannage) et vais encore continuer avec mon Rubine un petit temps. Il me coûte peut être plus cher mais La Riché est végan et cruelty free et c'est beaucoup plus en adéquation avec mes convictions ;) (Et puis, la gamme est quand même beaucoup plus étoffée!) 

Et toi, tu as testé les colorations semi permanentes? Tu serais tentée par les Colorista?

Gros bètches et bonne semaine ;) 


mercredi 19 avril 2017

Le makeup bleu qui te tue la rétine [Tutos]



Hello ^^

Oui je sais, j’ai honteusement abandonné ce blog ! La bonne nouvelle c’est que j’ai fini Mass Effect Androméda (91 heures de jeux quand même) La mauvaise nouvelle c’est que je fais une pause en jouant sur Fable 3 puis que je continue mon new game + sur… Mass Effect Andromeda. Et si vous êtes sages, je pourrais peut être faire une revieuw sur ce jeu. :D

Bref, je reprends les rênes de ce blog pour te proposer de réaliser un trait de liner bleu azur associé à son mascara… bleu azur. D’un color block monochrome de très mauvais goût, jurant comme pas possible avec mes tifs mais voilà, j’adore, j’assume et ça ne peut se porter que quand le ciel est tout aussi bleu ! (Je ne me vois clairement pas porter ça en hiver)


Il te faudra peu de matériel : un crayon ou un fard bleu, un mascara bleu et c’est tout. 

J’ai décidé de créer un léger effet avec un fard bleu dans le creux mais c’est une étape que tu peux passer. De plus ce matériel est peu cher : le liner essence m’avait coûté un truc comme 1,50€ et le mascara 2b : 4,59€
La palette Sleek 10€ mais je pense que tu peux facilement utiliser des monos ou ce que tu as. 



1) Je pose une base et j’utilise celle d’Essence (la plus foncée des deux) qui m’avait couté un peu plus de 3€ et qui n’a clairement… pas de fin ! Je m’en sers depuis plus d’un an et j’en vois pas le bout (bon j’me maquille pas tous les jours non plus !) Je pose également mon anti cerne (UNE discontinué, j'en pleurerais!)


2) J’utilise un fard bleu clair (Summer Breeze) en creux de paupière et un fard de la couleur de ma peau (Sand Walker) pour unifier la paupière mobile. Cette étape est totalement optionnelle.


3) Je dégaine mon liner essence et trace en trait de liner en ras de cil. J’ai un trait épais car je me suis loupée et j’ai dû repasser. Par contre pas moyens d’avoir une virgule précise, j’utilise un petit coton imbibé de démaquillant (les pads imprégnés Biocura de chez Aldi à 2,50€) et je rectifie pour faire une jolie virgule.


4) Je  prends mon mascara et le pose sur mes cils. Et c’est fini. Temps pour faire ce machin bleu vif : 5 minutes !


5) Histoire de ne pas ressembler de trop à un cadavre, j'ai dégainé Orgasm de Nars (il existe plein de dupes, je crois) et Blossom Dreams, un enlumineur que j'adore car, enfin, un qui se voit sur ma tronche!!! (Et joli!)



 Le plus beau c'est qu'il est visible en vrai, l'enlumineur!

Effectivement, c’est useless-ma-chérie de faire matcher son ricil et son fard/ liner, mais je ne me gêne pas, après tout, le maquillage c’est avant tout un truc fun fait pour s’éclater de mon point de vue. Et sache que je décline ce combo en version anthracite, bronze, prune, violette, bleu gris et bleu Klein sans jamais m’en lasser :D 

Et si tu veux vraiment préparer le défibrillateur, je rêve de faire pareil en jaune mais je n’ai pas de mascara jaune (2B t’as toutes les couleurs de mascara…sauf celle-là !) Moi, cheloue ? Totalement ! 


J’ai une semaine pas piquée des verts et je ne sais pas quand je reviens. Soyons honnête :D

Gros bètches et bonne semaine.

vendredi 7 avril 2017

Moi pas organisée? T'es sur?

Hello ^^ 



Ah le quotidien, j'y puise d'innombrables idées pour mon blog. Bien souvent, j'imagine des articles entiers, que je trouve formidable, juste avant de m'endormir. Bien évidemment, tout cela est parti en fumée le lendemain matin. (Sinon, c'est pas drôle!) 

Aujourd’hui, je voulais rebondir sur une remarque qu'on me fait hyper souvent: "Ah mais Carole, elle n'est pas organisée!"

Je ne vais pas le nier: je suis une bordélique qui se soigne, une fée du logis qui à perdu ses ailes et dont l'organisation se fait... à la (petite) semaine.

Avec mon horaire plus que variable (je te laisse trois secondes pour imaginer les variables en math, un cauchemar, hein? Ben mon horaire c'est pire!) entre les désistements, les malades, les rappels, les ajouts, les échanges... Tout en sachant que je ne fais jamais le même horaire deux semaines d'affiliée...

Alors je ne suis pas organisée comme le veulent la plupart des gens. Je sais que c'est milles fois plus facile de dédier un jour à une tâche: le lundi les poussières, le mardi les courses... Mais dans mon cas c'est impossible.  La seule tâche récurrente, ce sont les draps qui sont lavés tout les samedis, presque sans fautes, puisque que c'est Luc qui s'en occupe quand je ne suis pas là (et il sait très bien se servir des machines!) 

Alors mes tâches sont à réaliser sur... la semaine. Et c'est aussi simple que ça. J'écris mes "tâches du jours" dans mon carnet et je les réalise en fonction du degrés d'urgence: ménage des sols, poussières, linge... et je fini généralement avec les "trucs simples": couture, repassage... 

Je reporte au lendemain si j'ai vu trop gros (parfois je sous estime le temps des tâches), si je suis pas en forme (migraine, mal de dos), si j'ai une énorme flemme  (mieux vaut faire les choses correctement que de les faire à moitié et de devoir recommencer le lendemain) ou si on me rappelle. (Pour une prestation de deux heures, ça va, pour 8 c'est tout de suite autre chose...)

Bien évidemment, plus je suis chez les autres plus j'ai de travail qui s'accumule, puisque n'étant pas chez moi.

Les repas sont compris dans les tâches mais adaptés à mes horaires: jours sans travail= "gros repas" (rôti, plat qui doivent mijoter, ...) jour surchargé: pizza ou lasagne ou boulet tout prêt avec frites... pas le plus clean mais ça remplis un estomac. 

J'essaye également de passer l'aspirateur tout les 2-3 jours car Laïka est en période de mue et perd ses poils, enfin plus que d'habitude vu qu'un berger allemand les perds toute l'année.  Il y a également des tâches ponctuelles comme l'entretient de ma voiture (1/2 journée); le lavages des vitres (une journée en suivant le sens de rotation du soleil), le nettoyage de la cage des rats (3h...plus qu'une cage et un seul rat)... que je dois prévoir car ce sont des tâches qui prennent plus de temps. Exemple: prendre les poussières+ aspirer et laver en bas me prennent un peu plus d'une matinée. (sans grasse matinée hein :p )

Bien, évidemment, je n'ai pas d'enfants donc pas d'horaire à insérer à partir de ce dernier (pas de tétée, d'horaire d'école...) 

Alors non, je ne traque pas le moindre gramme de poussière ou le moindre poil de ma old lady (c'est mieux pour les anticorps de toutes manières...) mais mes assiettes et mes verres sont propres et on est le bienvenu chez moi. 

Confidence pour confidence, j'ai horreur de la routine, le ménage est pour moi une grosse routine (à peine fini, tu peux recommencer) et une corvée que je déteste mais je le fais quand même parce que le chien ne lavera pas la maison à ma place! Et j'aime vivre dans un environnement potable.  En revanche, chez les gens je suis hyper maniaque. Pas question que quoi que ce soit traîne... il en va de ma réputation et de celle de mon ASBL.

Alors pas organisée moi? 

Des bisous et bon week-end♥

lundi 3 avril 2017

Mon bonheur est fait de choses simples...

Hello^^


J'ai une radio qui diffuse des titres contractuels toute la journée. Plus pour meubler que pour une réelle écoute. Et j'ai entendu le titre de Christophe Maé "Il est où le bonheur?" 

Alors que j'écoutais les paroles en repliant mon linge propre (une activité commune n'est ce pas?) je me suis un peu énervée contre ce pauvre Chri-Chri (que j'aime bien par ailleurs!) "Mais, s'pèce d'andouille, si tu arrêtais de courir après le bonheur? A force de courir après tu passe à coté et tu le loupe!"

Çà m'a rappelé le Sketch de mon humoriste préféré, Roland Magdane, qui explique que les gens veulent un bonheur qui dure mais qu'on en donne du provisoire. 

C'est normal d'avoir en vie d'être heureux et de nager dans le bonheur. Mais j'ai un peu l'impression que les gens veulent les poires, le sac des poires, l'argent des poires et sa taper la maraîchère en prime.  

Pourquoi courir après? Il suffit simplement de s'arrêter et de regarder autour de soi.

En ce moment les floraisons commencent, mes arbres se parent de milliers de petites fleurs et ça me donne la banane.

Les agneaux courent comme des cabris dans le terrains et je ne cesse de m'exclamer: "Mais qu'ils sont cutes" 40 fois pendants la journée.

Je m'émerveille devant les arc en ciel comme une enfant de trois ans. 

Faire des tas de câlins à mon chien. 

Entendre un patient me dire: "Ah j'aime bien quand c'est vous" ou "ça fait trop longtemps que vous n'êtes plus venue"

Un "Merci pour tout ce que vous avez fait pour elle/lui"

Dire "Woah, Luc, y a le pic épeiche/vert, regarde" et voir ton mari regarder avec toi. Et observer les oiseaux pendant des plombes.

Des petites attentions quotidiennes: un bisous, un câlin, une simple vidange du lave vaisselle.

Sentir l'odeur de la pluie récemment tombée, de la tonde des herbes fraîchement coupées ou des blés nouvellement fauché... 

Écouter les bruits de la nature et sentir la fraîcheur du petit matin quand toi tu ne travaille pas mais que tout le monde est au turbin. (C'est réellement un des plaisirs des horaires variables, j'avoue!)

Faire des bonhommes de neiges.

Et le ciel si bleu, on en parle? 

D'avoir battu un boss , un niveau ou une situation vraiment difficile dans un jeu.  

...

Alors non, je ne suis pas heureuse 100% du temps mais depuis que je fait cet exercice quotidien de trouver un  événement par jour  qui m'a rendue heureuse, j'en trouve plus qu'un.  J'ai aussi des jours downs comme tout un chacun mais j'ai un mari gentil pour m'épauler ou me foutre des coup de pieds au cul. (Et une vieille mémère) 

Je comprends bien qu'au regard des autres je dois passer pour une imbécile mais au moins je suis une imbécile heureuse! :D

Et je laisse le mot de la fin à mon très cher Roland: 


Et toi, tu as aussi des petits moments de bonheurs?

Des bisous et bonne semaine.